Cabinet Hypnothérapie et Bien-être 06 02 34 12 89 hypnose85@laposte.net A votre service depuis 9 ans
  Opération sous hypnose
 

Cancer : l'institut Curie multiplie les opérations sous hypnose

par Bruno Rougier mercredi 4 février 2015 09:35, mis à jour le mercredi 4 février 2015 à 10h05

Depuis quelques mois l'Institut Curie propose aux patientes qui le souhaitent des opérations sous hypnose. A ce jour, 70 opérations ont déjà été réalisées dont des mastectomies, des ablations chirurgicales du sein, une opération qui peut durer une heure pendant laquelle, le patient se sent dans un état "de grande relaxation". Reportage.    

Une ablation de la tyroïde sous hypnose à l'hôpital de Niort © MaxPPP

Le jour de l'intervention, la patiente reçoit une anesthésie locale au site d'opération, par exemple au niveau du sein. Puis la personne qui pratique l'hypnose s'assoit à côté d'elle et lui parle doucement à l'oreille. Elle l'aide à se recentrer sur elle-même, à se détacher de tout ce qui l'entoure comme l'explique le docteur Aurore Marcou, médecin anesthésiste et hypno-thérapeute à l'Institut Curie. "Avec des suggestions verbales, on va aider le patient à retrouver cet état mental confortable. C'est par exemple, cet état dans lequel vous êtes lorsque vous prenez le métro et que votre esprit va se mettre dans un lieu agréable."

"La personne est consciente." Le docteur Aurore Marcou répond à Bruno Rougier.

Roselyne a été opérée sous hypnose il y a quinze jours. On lui a enlevé une tumeur de quelques millimètres dans un sein... L'opération a duré un quart d'heure. Elle l'a abordé sans aucune appréhension.
 

Roselyne : "C'est un état proche du moment dans lequel on est quand on va s'endormir. C'est une grande relaxation qui fait tomber l'angoisse."
 
L'hypnose n'est possible que pour les opérations d'organes pour lesquels on peut pratiquer une anesthésie locale, du type bras, jambe, œil ou sein. Mais elle est impossible pour des opérations sur des organes profonds comme le foie ou le cœur.

https://www.franceinfo.fr/vie-quotidienne/sante/article/l-institut-curie-multiplie-les-operations-sous-hypnose-640073

Ouest-France 10 octobre 2018

Un homme de 83 ans s'est porté volontaire pour faire changer une valve de son cœur sous hypnose. Pendant que le chirurgien s'affaire sur l'organe, Hélène, une infirmière qui s'est formée à cette pratique après dix années de métier… Extrait du magazine "13h15 le samedi" du 24 novembre 2018.

Monsieur Loison est un patient de 83 ans volontaire pour une opération du cœur, un changement de valve sous hypnose, réalisée à l'Institut cœur poumon de Lille. Le chirurgien est assisté par Hélène, une infirmière qui s'est formée à cette technique après dix ans de métier. Elle voulait moins de chimie et plus d'humanité pour ses patients. Avant l'opération, la jeune femme a eu besoin de tout savoir sur ses habitudes, son environnement, afin de pouvoir l'emmener ailleurs, plus profondément, vers une sorte de transe.

"Voilà monsieur Loison, on est en début d'après-midi. Nous allons donc faire ce soin, cet examen. On est bien. Il y a toute l'équipe qui est ici parmi nous. Les médecins qui se préparent…" dit-elle doucement à son patient. Ce dernier n'a reçu aucun antidouleur, sauf un petit anesthésiant local sur la jambe. "Si vous n'étiez pas ici, vous seriez chez vous, dans votre maison ?" demande l'infirmière. Parfaitement conscient, le patient répond par l'affirmative. D'autres questions précises sur sa vie appellent d'autres réponses…

Des sensations mais pas de douleur

Au bout de quelques minutes, le patient est parti dans son monde et l'intervention proprement dite commence. "Peut-être voyez-vous ces roses de couleurs différentes… Peut-être pouvez-vous sentir cette odeur…" Monsieur Loison est paisible, les yeux clos, le visage détendu. Le cardiologue introduit alors un long tuyau dans une artère qui va de la jambe jusqu'au cœur. Comme ce geste pourrait être douloureux, il prévient Hélène qui fait alors diversion en parlant d'un événement heureux de la vie du patient.

L'équipe se prépare ensuite à poser la nouvelle valve pendant que l'infirmière parle doucement à l'oreille de l'opéré, toujours conscient. Il a des sensations, mais reste calme. Au bout d'une heure, l'opération est terminée. "C'est une intervention dans le calme, sans produits anesthésiques, sédatifs ou anxiolytiques, explique le chirurgien. Le patient sera dans dix minutes quasiment comme vous et moi. On n'a eu aucun souci technique…" En cas d'échec de l'hypnose, les produits classiques ne sont pas loin.
Vidéo sur https://mobile.francetvinfo.fr/sante/video-suivez-une-operation-du-coeur-realisee-sous-hypnose_3046879.amp

 
 
  Déjà 56496 visiteurs  
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=