Cabinet Hypnothérapie et Bien-être 06 02 34 12 89 hypnose85@laposte.net A votre service depuis 7 ans
  Comment ça marche? Un peu d'histoire?
 
       Le subconscient agit de telle sorte que vous ne ferez rien contre votre volonté. Vous êtes tout à fais conscient de ce qui se passe et participez à la séance.
       Ce n’est pas l’hypnose qu’on voit à la télévision, mais une hypnose de soin.
       L’Hypnose est un processus naturel dans lequel on se plonge naturellement plusieurs fois par jour : quand on lit, quand on conduit, quand on regarde la télévision. C’est le fait que le conscient soit concentré sur un point. L’hypnose que nous utilisons ici est auditive, ce sont uniquement nos paroles qui vont mettre la personne en hypnose.
                Aucune hypnose n’est la même suivant les personnes. Les sensations sont différentes (certains vont ressentir des chaleurs, des tremblements, certaines vont visualiser, d’autres ne verront rien). Chaque expérience est unique. Tout dépend si la personne est plutôt visuelle, auditive, tactile…
                Certaines personnes vont beaucoup réagir, certaines vont partir loin, et d’autres auront l’impression qu’il ne s’est rien passé de différent. Le degré de profondeur de transe n’a rien a voir avec les résultats.
                Tout le monde est hypnotisable à condition que ce ne soit pas contre sa volonté.

                 On considère que 15 min d'hypnose équivaut à 3h de sommeil

                Une séance dure entre 45min et 1h pour la première et entre 30 et 45 min pour les suivantes. Elle débute par un entretien de 5/10 min. La personne s’installe confortablement dans un fauteuil. La séance a lieu. Il faut généralement plusieurs séances pour arriver à bout. En fait cela dépend de votre motivation. Bien motivé une seule séance peut suffir. Plus on avance avec les séances plus le bien-être se fait sentir. Le cabinet enregistre 95% de réussite sur tous les domaines.

Un peu d'histoire

 L’hypnose n’est pas une nouveauté, elle existe depuis toujours. Déjà en -3000 en Egypte, une stèle décrivait une séance d’hypnose.
                En 1878, l’école de la Salpêtrière découvre que des zones cérébrales permettent de façon naturelle de modifier l’état de conscience.
                En 1887, Freud qui a fait un stage dans cette école, pratique l’hypnose directive (suggestions directes : tu ne fumes plus).
                En 1889, 1er congrès international de l’hypnotisme expérimental et thérapeutique.
                En 1937, l’hypnose ericksonienne est née aux Etats-Unis grâce à un psychiatre Milton Erickson.

L’histoire de l’hypnose débute au 18 ème siècle avec Mesmer. Une évolution terminologique et pratique constante fera passer de la crise mesmérique à l’hypnose telle que nous l’entendons aujourd’hui : jusqu’à la fin du 19 ème siècle les mots magnétisme et hypnotisme sont pratiquement synonymes. Illustration de ce polysémantisme le livre publié par Binet et Féré en 1887, livre écrit à la Salpêtrière par des collaborateurs du Professeur Charcot, qui traite de l’hypnotisme tel que pratiqué à cet endroit, et dont le titre est : «Le magnétisme animal».

Dans les lignes qui suivent nous donnerons les principaux repères de cette histoire.

L’hypnose ou la redécouverte dans le cadre médical puis psychologique des états mentaux et des comportements autrefois associés à la surnature

 

hypnose_mesmerC’est avec Mesmer, médecin Viennois venu à Paris à la fin du 18ème siècle, que pour la première fois dans l’histoire de la médecine occidentale des médecins vont chercher à provoquer et à utiliser les états et des conduites autrefois interprétés comme surnaturels
Mesmer parle d’un état de «crise magnétique», la crise est induite par l’administration d’un fluide par le magnétiseur. La crise est le moment thérapeutique, le moment où les blocages internes cèdent grâce à l’intervention magnétique.

A cette époque, le père Gassner, exorciste célèbre, soigne de nombreux patients en pratiquant des exorcismes : inductions verbales visant à provoquer la sortie des démons responsables de la maladie – démons se manifestants par des conduites d’agitation et des modifications du niveau de conscience.

 

hypnose : magnetisme animalLa théorie du magnétisme animal offre donc une alternative physique à ces conceptions religieuses. Il devient ainsi possible d’aborder et de provoquer d’une façon technique des changements de conduite et de fonctionnement psychique autrefois attribués à l’action d’entités spirituelles.

Le «fluide» ou encore le «magnétisme animal» (en opposition au magnétisme minéral) dont Mesmer faisait le pivot de sa pratique nouvelle pouvait être condensé et redistribué de façon thérapeutique par le magnétiseur. A cette fin il disposait de ses propres ressources mais aussi de différents objets tels : la baguette, les mains, et surtout le «baquet» conçu comme un accumulateur susceptible d’emmagasiner des quantités importantes de cet agent.

La maladie était conçue comme un blocage du corps à la circulation du fluide. Le retour à la santé supposait la levée de ce ou de ces blocages. La crise et son agitation spectaculaire correspondait au moment clé où le fluide administré par le magnétiseur allait permettre de forcer ces blocages internes.

Les conduites d’agitation ne sont pas les seules observées pendant la transe. Le marquis de Puységur, disciple de Mesmer, va mettre en évidence la capacité de certains sujets magnétisés à agir et à communiquer pendant l’état magnétique. Les sujets lorsqu’ils sont dans cet état peuvent communiquer verbalement avec le magnétiseur, ils sont apparemment de plus capables d’accéder à des capacités et des connaissances accrues, cet état est désigné comme «sommeil lucide». hypnose :  sommeil lucideCette interaction verbale somnambule-magnétiseur inaugure la démarche psychothérapique (cf Ellenberger, Chertok) .

La pratique de Puységur se prolongera après la révolution et pendant une partie du XIX ème siècle.

Cette première partie de l’histoire de l’hypnose qui se déroule peu avant la révolution française est marquée par un essor extrêmement rapide. Le magnétisme intéresse les français quelque soit leur couche sociale. En ce qui concerne les médecins, nombreux sont ceux qui vont adopter cette pratique comme en témoigne l’historien J.-P. Peter. Cet engouement conduit d’ailleurs les autorités médicales à demander une expertise de cette pratique. Deux commissions seront nommées qui après examen de la pratique magnétique contesteront la réalité physique du fluide tout en reconnaissant la réalité des effets thérapeutiques observés. En 1784, c’est à dire 5 ans après l’arrivée de Mesmer en France, la pratique magnétique sera interdite aux médecins sur la base d’un rapport secret remis au Roi mettant l’accent sur les risques d’épidémie sociale et les dangers pour les mœurs.
http://www.hypnose.fr/hypnose/hypnose-histoire/

 



 
 
  Déjà 49029 visiteurs  
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=